Lettre au Préfet du 31 janvier 2015


A l'attention de Monsieur le Préfet des Hautes-Alpes



Le Monêtier-les-bains, le 31 janvier 2015





Objet : Projet de voie verte sur la commune du Monêtier-les-bains



Monsieur le Préfet,


Nous avons lu avec beaucoup d’intérêt, le rapport de l’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique concernant le projet de voie verte le long de la Guisane, ainsi que ses conclusions. Nous sommes satisfaits de voir que bon nombre des remarques que nous avions formulées lors de cette enquête ont été prises en compte.


Nous rappelons l’intérêt que nous voyons à la réalisation d'une liaison "douce" le long de la vallée de la Guisane, mais aux conditions notamment que la sécurité soit bonne, que l’accès aux parcelles cultivées soit assuré, que la préservation des canaux et des vannes d’irrigation soit garantie et que la qualité paysagère des zones traversées n’en pâtisse pas.

A cet égard nous voudrions savoir quelles suites vont être données aux nombreuses réserves et recommandations formulées par le commissaire enquêteur dans ses conclusions et notamment :


  • Réserves A1, A5 et B1: Quelle réglementation concernant en particulier les vélos permettra de garantir la sécurité sur les parties pentues et/ou rectiligne ? Une alternative au projet actuel de traversée des Guibertes, au sujet duquel le commissaire enquêteur note «qu'une refonte doit être envisagée » est- elle à l'étude ? 


  • Réserves A2 et B5 : Quels arrêtés municipaux ou autre mesures vont être pris pour permettre aux agriculteurs d'accéder aux parcelles agricoles qui se retrouveront enclavées ? Nous rappelons à cet égard que le commissaire enquêteur considère qu' « abandonner certains terrains agricoles constituerait une moins -value catastrophique pour le maintien des pluri-actifs et pour l'entretien des paysages du fond de la vallée de la Guisane ».


  • Réserve A3 : Quelles conventions sont prévues avec les ASA et les ASL gérantes des canaux, concernant le passage de la voie verte sur leur territoire ? Sur ce point, le commissaire enquêteur émet "une réserve prononcée vis à vis des notables insuffisances des écrits proposés ».


  • Réserves A4 et B3: Comment seront traités les points noirs ? Selon le commissaire enquêteur cette problématique « a été totalement délaissée » alors que « la rationalité de la démarche imposait, objectivement, leur traitement effectif avant la mise à l'enquête publique du projet ».


  • Réserves A6, A7, B4 et B6 : Pour diminuer notoirement les impacts écologiques et paysagers, comment et sur quelles portions du parcours se traduira la recommandation de recalibrer la voie en réduisant ostensiblement la largeur de l’emprise ? Quels revêtements seront proposés ? Les cheminements existants seront-ils aménagés ? En particulier comment sera préservée la qualité paysagère sur le tronçon Monêtier-Le Casset ? Y aura-t-il un revêtement artificiel ?


  • Recommandations A4 et B1 : Le commissaire enquêteur recommande des réunions de concertation, afin de finaliser l'élaboration du tracé, notamment pour les hameaux des Guibertes et du Casset. Pouvez-vous nous indiquer quand auront lieu les réunions de concertation préconisées ?









Nous souhaiterions également aborder la question fondamentale du coût. Cet aspect du projet n’entrait pas dans le champ de l’enquête publique. Toutefois, le rapport mentionne une estimation sommaire des travaux de 9 400 000 euros, soit, pour un tracé de 17.7km, un coût moyen par kilomètre de 531 000 euros. Nous nous sommes renseignés auprès d’autres communes de montagne qui ont récemment réalisé des voies vertes (notamment Bourg St Maurice et Lans en Vercors) et il apparait que le coût par km de 531 000 euros est particulièrement élevé. Quelles modifications du projet (notamment une meilleure utilisation des chemins existants) seront proposées pour revenir à des coûts plus raisonnables ? Par ailleurs les frais d'exploitation et d’entretien sont passés sous silence dans le projet proposé.


A travers ces questions, veuillez croire, Monsieur le préfet, à notre volonté de participer à une concertation réellement constructive.


Nous vous remercions par avance de l'attention que vous porterez à nos remarques et vous prie de recevoir nos

salutations respectueuses.







Le président de Monêtier pour tous

Bertrand Bonnardel




Copie à Madame la Sous-Préfète de Briançon

Copie à Monsieur le Président du SIVM

Copie à Madame le Maire du Monêtier-les-bains