Des nouvelles de la voie verte

 10 aout 2015

Le point sur...le dossier "Voie verte"

appelée maintenant " voie Guisane "


Un an après l’enquête publique, où en est-on ?


La balle est toujours chez le préfet qui n’a pas encore statué sur l’avis qu’il doit rendre aux vues des conclusions de l’enquête publique.


Cette enquête publique concernant le projet de voie verte le long de la Guisane s’est déroulée l’été dernier entre le 16 juin et le 18 juillet 2014. Elle est disponible sur le site de la préfecture des Hautes Alpes (rubrique Voie Verte) 

Les nombreux avis exprimés dans ce cadre figurent dans le rapport du commissaire enquêteur

http://www.hautes-alpes.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_d_enquete_Monetier_cle11b4c1.pdf


Le commissaire enquêteur a conclu par un avis favorable mais assorti de nombreuses réserves et recommandations.

http://www.hautes-alpes.gouv.fr/IMG/pdf/Conclusions_d_enquete_Monetier_cle7cc6bc.pdf

Mais il ne se prononce pas sur le coût particulièrement élevé de ce projet (presque 10 millions d’euros sans compter le coût des expropriations)



En décembre nous avons fait part au SIVM (maitre d’ouvrage) et à la mairie du Monêtier de notre désir d’être informés de la suite donnée à ce projet…

 lettre SIVM du 30 décembre 2014

mais nous n’avons reçu aucune réponse…

Nous avons relancé en avril… toujours pas de réponse !


En janvier nous avons écrit au préfet pour lui rappeler l’intérêt que nous voyons à la réalisation d'une liaison "douce" le long de la vallée, mais aux conditions notamment que la sécurité soit bonne, que l’accès aux parcelles cultivées soit assuré, que la préservation des canaux et des vannes d’irrigation soit garantie et que la qualité paysagère des zones traversées n’en pâtisse pas. Nous lui avons demandé quelles suites allaient être données aux nombreuses réserves et recommandations formulées par le commissaire enquêteur dans ses conclusions. Nous lui avons aussi indiqué que nous trouvions le coût excessif.

  lettre prefet du 31 janvier 2015


Pour permettre au préfet de lever ces réserves, il semblerait que le SIVM soit en train de revoit sa copie, entre autre pour en baisser le coût. Mais nous n’en savons pas plus.




Pour mieux comprendre ce que peut être une voie verte, nous avions visité la voie verte Aime- Bourg Saint Maurice  et la voie Vercors. Nous sommes aussi en relation avec d’autres associations qui s’intéressent à ce projet.