Voie verte

Des nouvelles de la voie verte

Le 16 janvier 2016

(voir aussi l'article paru dans le dauphiné dans notre rubrique dédié)

Abandon de la voie verte ?


Est-ce vraiment le moment d’abandonner le projet de voie verte, alors qu’il n’y a jamais eu autant de promeneurs et de cyclistes pendant ces fêtes sans neige ?


Et pourtant …

Fini le projet de voie verte, fini le projet de liaison douce de Briançon au Casset, fini la promenade loin des voitures et tout près de la nature et de notre patrimoine… c’est un projet que tout le monde regrettera !


Le maire de St Chaffrey, Jean-Luc Neveu, à l’occasion de la cérémonie des vœux, ce mardi 12 janvier 2016, en a annoncé l’abandon, certaines associations ayant poussé à capituler !!!


Essayons de comprendre…


Oui, certaines associations et quelques particuliers ont émis un avis défavorable au projet tel qu’il a été présenté à l’enquête publique.


Mais ils se sont tous dits favorables à une liaison douce de Briançon au Casset !


Le commissaire enquêteur, tenant compte de ces remarques et critiques a émis un avis favorable mais assorti de nombreuses réserves et recommandations pointées par les participants lors de l'enquête publique.

Sur la commune du Monêtier, ces réserves concernaient principalement : la sécurité sur certains tronçons, en particulier la traversée des Guibertes, l’accès aux parcelles cultivées, la préservation des canaux et des vannes d’irrigation, la préservation de la qualité paysagère du tronçon Monêtier-Le Casset par la limitation de la largeur et le choix du revêtement.


Les recommandations préconisaient entre autre: une grande souplesse dans la réalisation en réduisant quand nécessaire la largeur de la voie, la mise au point d’une réglementation d’utilisation limitant en particulier la vitesse des vélos, l’estimation d’un coût annuel d’entretien.


Le commissaire recommandait aussi la tenue de réunions de concertations par secteurs.


Ceci n'a pas été fait et aurait pu permettre aux associations de s'exprimer, et aux élus d'expliquer leur choix.


Tout cela sans parler du coût qui paraissait exorbitant.


Malgré l'avis favorable du commissaire enquêteur le préfet a demandé au SIVM (composé des 3 communes de la vallée), en charge du dossier, de revoir sa copie ce qui montre sans doute la pertinence des critiques émises par tous.


Nous pensions que c’était en cours…


Et que nous serions informés sur l’état du projet, que les remarques des uns et des autres seraient entendues pour une réalisation moins coûteuse et alliant mieux sécurité et sauvegarde d’une nature exceptionnelle. Pourquoi accuser les associations et les citoyens de faire capituler ce projet ?


N’est ce pas cela la démocratie : permettre à chacun de s’exprimer sur un sujet qui nous concerne tous ?


Pour notre part nous avons toujours été favorables à une voie verte adaptée aux caractéristiques montagnardes de la vallée de la Guisane et nous souhaitons que cet important projet ne soit pas abandonné.


(Cf lettre au préfet du 31 janvier 2015)


Et pour ne pas encore dépenser de l’argent en nouvelle étude, pourquoi ne pas constituer un groupe de travail avec les habitants de la vallée motivés par le sujet ?







 10 aout 2015

Le point sur...le dossier "Voie verte"

appelée maintenant " voie Guisane "


Un an après l’enquête publique, où en est-on ?


La balle est toujours chez le préfet qui n’a pas encore statué sur l’avis qu’il doit rendre aux vues des conclusions de l’enquête publique.


Cette enquête publique concernant le projet de voie verte le long de la Guisane s’est déroulée l’été dernier entre le 16 juin et le 18 juillet 2014. Elle est disponible sur le site de la préfecture des Hautes Alpes (rubrique Voie Verte) 

Les nombreux avis exprimés dans ce cadre figurent dans le rapport du commissaire enquêteur

http://www.hautes-alpes.gouv.fr/IMG/pdf/Rapport_d_enquete_Monetier_cle11b4c1.pdf


Le commissaire enquêteur a conclu par un avis favorable mais assorti de nombreuses réserves et recommandations.

http://www.hautes-alpes.gouv.fr/IMG/pdf/Conclusions_d_enquete_Monetier_cle7cc6bc.pdf

Mais il ne se prononce pas sur le coût particulièrement élevé de ce projet (presque 10 millions d’euros sans compter le coût des expropriations)



En décembre nous avons fait part au SIVM (maitre d’ouvrage) et à la mairie du Monêtier de notre désir d’être informés de la suite donnée à ce projet…

 lettre SIVM du 30 décembre 2014

mais nous n’avons reçu aucune réponse…

Nous avons relancé en avril… toujours pas de réponse !


En janvier nous avons écrit au préfet pour lui rappeler l’intérêt que nous voyons à la réalisation d'une liaison "douce" le long de la vallée, mais aux conditions notamment que la sécurité soit bonne, que l’accès aux parcelles cultivées soit assuré, que la préservation des canaux et des vannes d’irrigation soit garantie et que la qualité paysagère des zones traversées n’en pâtisse pas. Nous lui avons demandé quelles suites allaient être données aux nombreuses réserves et recommandations formulées par le commissaire enquêteur dans ses conclusions. Nous lui avons aussi indiqué que nous trouvions le coût excessif.

  lettre prefet du 31 janvier 2015


Pour permettre au préfet de lever ces réserves, il semblerait que le SIVM soit en train de revoit sa copie, entre autre pour en baisser le coût. Mais nous n’en savons pas plus.




Pour mieux comprendre ce que peut être une voie verte, nous avions visité la voie verte Aime- Bourg Saint Maurice  et la voie Vercors. Nous sommes aussi en relation avec d’autres associations qui s’intéressent à ce projet.



Le point sur...le dossier "Voie verte"

Dans un souci de toujours être au mieux informé sur les enjeux des dossiers en cours dans notre commune, l'association "Monêtier pour tous" avait le souhait - comme nous vous l'avions annoncé - de visiter et cheminer la "Via Vercors" - voie douce mise en service en 2013 et reliant les villages du plateau du Vercors. 
Nous envisagions de rencontrer les élus locaux à l'initiative de ce projet et d'ainsi mieux appréhender les enjeux d'un projet similaire pour notre vallée.


Le SIVM (dont l'une de nos élus Mme Telmon fait partie en sa qualité de suppléante) ayant lui aussi décidé d'organiser une visite dans ce même lieu et de s'y rendre très prochainement, il nous paraissait alors redondant et peu constructif pour notre collectivité
de maintenir celle-ci.

Nous avons donc décidé 
de nous rendre sur un autre site et d'y rencontrer les acteurs initiateurs à la communauté de communes - c'est donc le site de la voie verte d'Aime-Bourg Saint Maurice qui a donc été choisi, celui-ci se rapprochant le plus des spécificités de notre environnement, avec des enjeux et contraintes parfois similaires.

Cette visite/rencontre a eu lieu lundi 29 septembre dernier , nous espérons que le compte rendu que nous en avons fait puisse être enrichi par les membres du SIVM, qui ont visité une voie dans le Vercors .
 Cela permettra, nous l'espérons, d'échanger et de confronter nos expériences autour de projets similaires et ainsi d'enrichir les discussions à venir sur un des projets phare du développement de notre vallée.

Compte rendu de la visite de la voie verte d'Aime-Bourg Saint Maurice